Wow, ça y est ! 5 mois que je n'ai pas fait de chronique d'album depuis !!! - Louden Up Now et 3 mois que je me dis de faire l'article sur cet album découvert fin Juillet !

James Holden c'est qui ?
Un anglais de 27 ans, DJ et producteur, patron de son propre label Border Community qui contient entre autres les excellents Nathan Fake (dont il remixera son titre The Sky Was Pink) et Ricardo Tobar.

Idiots Are Winning, c'est quoi ?
C'est son premier album de 10 titres après avoir réalisé une petite série de mixs sortis sur CD (dont At The Controls). James Holden nous as concocté un cd assez révolutionnaire pour ma part tout comme son label qui a fait émerger une nouvelle forme d'électro psychédélique.
J'ai eu un nouveau souffle dans la tronche qui m'a fait du bien en écoutant son cd.

Et y'a quoi dedans ?
Ca commence par un Lump assez électrique, qui fait grincer des dents lorsqu'il part dans des fréquences assourdissantes (j'adore quand ça a le don de faire craquer certains). Ensuite, petite pause avec 10101 (précédé d'un Quiet Drumming Interlude), belle composition de 6 minutes sous les eaux. Puis ça repart avec Corduroy, un son inédit, j'étais époustouflé à sa première écoute. Un bon rythme en intro durant une minute, jusqu'à ce que la mélodie débarque, et là c'est parti pour 5 minutes assez terribles !
Flute, à la manière de 10101, une autre plage sous l'eau, plus calme.
Idiot (avec Lump et Corduroy) est l'un des 3 meilleurs titres de cet album ! Une énorme envie de remixer ce morceau quand je saurais comment m'y prendre avec certains logiciels. Tic, tac, tic, tac, gros bang en fond, et un son de borne arcade Nintendo qui fait toute la mélodie de ce merveilleux morceau. Très rigide au début du morceau, on est complètement perdu vers la fin et c'est ce qui fait la réussite de ce morceau. 7 minutes et 31 secondes, là aussi on a le temps d'aimer.
Lumpette, à base du Lump, une espèce de 1ère fin de l'album car s'en suit un Intentionally Left Blank, en gros il n'y a rien durant 2 minutes et 5 secondes, histoire de reposer l'oreille.
Vint ensuite Idiot Clapsolo, à base de Idiot, avec un tic tac beaucoup plus fort qui sacage un peu l'oreille. Et l'album se termine avec Quiet Drumming, là aussi à base du Quiet Drumming Interlude.

En gros, sur cet album de 10 titres, on a en réalité 6 titres (et vraiment très bons) car les 4 derniers sont à base de titres des 6 premiers.
Je vois pas trop l'interêt de cette fin d'album. Une espèce de simplification ? Peut-être qu'il n'avait pas envie de sortir ses 6 titres sur un EP alors il a fait un album de 10 chansons avec des restes pour le compléter ?

Bref, j'en retiens un excellent contenu pour qui veut renouveller son oreille.

James Holden - Corduroy
Link
James Holden - 10101
Link